Lac de Garde | Épilogue

Samedi 4 septembre

Au revoir les Dolomites !
Au revoir Riva Del Garda !
Septième jour

La semaine de Nicole

Une semaine formidable. Je n’ai jamais vécu ça.
Une organisation extraordinaire, une ambiance tout autant agréable.
Alors, ne pas oublier tous les villages et villes que nous avons visités. Les monuments, l’architecture, les emplacements, ceci tous les jours de la semaine, en plus la traversée du Lac de Garde en bateau pour aller à Limone, découvrir une magnifique ville, riche de plantations, de citronniers, etc.

La journée de jeudi fut très enrichissante par la visite de Trento, ville historique.

Avant d’aller en bus découvrir cette magnifique ville, nous avons profité d’un repas typique de la région avec tous les cyclos venus nous rejoindre au bord du lac de Cavedine. Repas copieux et convivial, riche en goût, offert par l’organisation.

Il me reste à remercier le C.R Briviste de m’avoir permis de participer à ce séjour très agréable, et merci pour cette magnifique organisation.

Nicole M.

La semaine de Daniel

Voilà une semaine que je ne suis pas près d’oublier.
Depuis 32 années de pratique de vélo, je n’ai jamais vécu un séjour aussi agréable et riche en émotions.

Très loin de notre belle Corrèze, après 16 heures de bus, j’ai découvert une magnifique ville, pleine de charme au bord du plus grand lac d’Italie de toute beauté, entouré par les montagnes embellies par le soleil levant, que l’on voit de notre balcon de chambre. C’est vraiment super pour démarrer la journée.

Les belles randonnées nous ont fait découvrir une immense vallée verdoyante longée par des rivières et canaux d’une eau limpide, des vignes à perte de vue, des champs d’oliviers, des vergers, palmiers, cultures diverses. d’une traversée de petits villages d’une rare propreté, la ville de Trento extraordinaire de par son patrimoine culturel et historique. Tout ça par de belles pistes cyclables ombragées et d’un bitume irréprochable.

Les parcours en altitude m’ont fait également découvrir la pratique du vélo en montagne, mais quelle satisfaction lorsque que l’on arrive au sommet, on est récompensé par des paysages extraordinaires. On en prend plein les yeux et on oublie très vite les terribles efforts fournis lors de la montée.
Je remercie de tout cœur le C.R Briviste et les organisateurs de ce fabuleux séjour, de m’avoir permis de découvrir des horizons nouveaux, bien loin de chez nous, et j’espère avec des braquets mieux adaptés, pour affronter cette belle montagne, et pouvoir revivre cette belle aventure.

Daniel P.

La semaine de Marc

Pour notre retour aux sorties CRB, réussite complète de cette semaine.

Tous nos amis cyclos, cyclottes et marcheuses se rappelleront de cette journée mémorable ou Marc coince dans la première côte sur le retour après un bon repas offert par le club et si les copains n’avaient été présents Marc attendrait le car…

Claude l’éclopé qui ment en m’affirmant que la montée était « presque »  terminée me pousse à remonter sur le vélo pour terminer ce retour à l’hôtel. Quel bonheur de pédaler avec des copains, même diminué, on a l’impression d’être à la hauteur.

Mais « catastrophe » Marie Christine a été « volontairement » perdue dans la promenade visite de Trento après le repas. Après quelques incertitudes…mon être cher est enfin retrouvé. Avec du retard, nous allons enfin passer à table.

Vous vous souviendrez de notre retour au club.

Marc et Marie-Christine A.

La semaine de Élisabeth et Philippe

Notre 1er séjour vélo avec le C.R Briviste fut particulièrement agréable. En plus de l’environnement idyllique du lac de Garde, la chaleur humaine des encadrants a contribué à ce bien être.

Un grand merci au Cyclo Randonneur Briviste.

Élisabeth et Philippe D.

La semaine de Serge

Merci à tout l’encadrement du club pour l’organisation de cet agréable séjour, nous avons passé une semaine fantastique dans un cadre magnifique.

Un hôtel avec des prestations haut de gamme, des circuits vélos dans des paysages somptueux, un repas dans un cadre superbe au bord du Lac de Cavedine offert généreusement par le club et organisé de main de maitre par Jean-Louis et son épouse.

Tous les parcours furent remarquables, mais ceux qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire après la traversée des Pyrénées sont les quatre cols des Dolomites et le Monte Bondonne.

Avec mes quatre compagnons de fortune nous avons réalisé l’ascension des quatre passos (Sella, Pordoï, Campolongo et Gardena), et retour à Val Gardena. Si la descente du Passo Sella fut pénible en raison de la circulation, certains automobilistes n’acceptant visiblement pas d’être doublés par les cyclistes, je vous recommande la descente du Pordoï. Après un repas pris au sommet de ce col de légende du Giro où trône une sculpture en hommage à Fausto Coppi, nous entamons la descente. Quelle descente avec des vues magnifiques, plusieurs kilomètres de plaisir sur une route parfaitement entretenue qui serpente en vertigineux virages dominés par des sommets majestueux. Les paysages sont de toute beauté, on en prend plein les mirettes. Après l’ascension des Passos Compolongo et Gardena dans une entente remarquable, nous abordons la descente vers Val Gardena. Les jambes sont lourdes, les muscles chargés en toxines, mais les sourires que nous échangeons nous font oublier les rudes efforts consentis ; les têtes remplies d’images splendides, nous rejoignons le groupe dans les temps impartis par l’organisation.

Le dernier jour, nous abordons l’ascension du Monte Bondonne ; rude montée en raison des pourcentages importants, certains passages avoisinant les 12%, mais nous sommes en compagnie d’amis très proches et surtout nous accompagnons Louis-Charles dans son défi d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé depuis plusieurs jours : l’ascension du Monte Boldone. Quelle abnégation et quel courage ! Nous franchissons tous ensemble le sommet du col et partageons avec lui ce moment d’émotion. Le repas, pris au col dans une grande convivialité au milieu des ours apparemment inoffensifs ! fut la récompense de tous les efforts consentis ; un seul bémol, la crevaison de ma roue arrière au moment d’aborder la descente.

Encore merci aux organisateurs de nous avoir permis de vivre cette aventure exceptionnelle.

Une mention spéciale aux moniteurs des cyclos et notamment aux serre-files, pour qui la tâche requiert attention et patience de tous les instants… Un petit reproche tout de même, il manquait quelques Paninis sur les parcours… !

A bientôt pour de nouvelles aventures avec le C.R Briviste, pour qui la devise « Ensemble, à la recherche d’horizons nouveaux » n’est pas usurpée.

Serge T.

Laisser un commentaire