Lac de Garde | Riva Del Garda et Monte Velo

Mardi 31 août

Troisième jour

Programme modifié pour ce 3e jour du séjour

Tous les cyclos et marcheuses étaient fins prêts pour aller découvrir les montagnes des Dolomites. Un déplacement en car était nécessaire pour se rendre au point de départ dans le Val Gardena, au pied du Passo Sella et les vélos avaient été chargés la veille pour gagner du temps.

Mais voilà ! Ennui majeur au niveau du bus : sa batterie est « hors service » et il refuse de démarrer. Notre staff se réuni et prend la décision de remplacer la sortie du jour par celle prévue du vendredi pour les cyclos et du mercredi pour les marcheurs.

Récit des marcheuses

6 heures du matin, les réveils sonnent dans toutes les chambres et annoncent un petit déjeuner à 7 heures pour un départ prévu à 8 heures, direction Val Gardena.

Hélas, ce fut la journée des faux départs car les batteries du car de Nicolas nous privent de ce programme montagnard.

Donc pour aujourd’hui ce sera rando à Enalasine et Monte Balbo par le funivia « Un Viaggio Meltempo E Nello Spagio ».

En fait, départ du lac à 90 m d’altitude, arrivée au sommet à 1 760 m en téléphérique, manque de chance le mauvais sort s’acharne sur nous car nouveau problème de car, les chauffeurs ne vendent plus les tickets, Covid oblige.

Nos deux leaders Suzanne et Michelle prennent la décision, au pied levé, d’organiser la visite de Riva et nouveau départ vers les sommets « Ascensore Panoramico Bastione », funiculaire au-dessus de Riva, retour ensuite en centre-ville pour déjeuner en groupe puis dissolution des troupes. Après la douche pour tous, Jean Louis nous a organisé une marche pour découvrir le site historique de la Tagliata del Ponale qui est l’un des joyaux à découvrir sur le Lac de Garde.

C’est une fortification autrichienne entièrement creusée dans la montagne, un incroyable exemple de génie militaire. Lors du début de la guerre de 14/18 l’empire austro-hongrois prévoyait une éventuelle attaque italienne et décida de fortifier son territoire frontière avec ce pays, l’ennemi d’alors.

Pour les cyclos

Après une quinzaine de kilomètres de plat jusqu’à Bolognano, le gros morceau du jour à avaler pour les deux
groupes se présentait avec l’ascension du Passo Santa Barbara. Tous ont eu à souffrir de ses 13 km et 1036 m D+.

Départ en fanfare pour le deuxième groupe, 48 km avec 1 250 m de dénivelé, direction Monte Velo, Passo Santa Barbara.

C’en était fini des difficultés avec un retour tout en descente. Belle journée cyclo agrémentée d’une halte appréciée au bar Ristorante de Pannone.

Il n’en a pas été de même pour les cyclos du 1e groupe qui ont dû ensuite affronter le Passo Bordala avec ses 4 km et 300 m D+ ; et comme pour le précédent col, de nombreux passages entre 10 et 16 % !

À l’arrivée les compteurs indiquaient : 79 km et 1650 m D+

Laisser un commentaire